jeudi 1 décembre 2011

la cour pénale internationale :une cour pour juger les africains

       
L
a cour pénale internationale est régie par le traité de Rome qui a été adopté par 120 pays le 17 juillet 1998,et est entré en vigueur le 1 juillet 2002 avec la ratification de 60 pays. Ayant son siège à la Haye au Pays Bas la CPI a été officiellement crée pour juger les auteurs de de crimes les plus graves qui touchent la communauté internationale. Mais dans la réalité on a constaté que c’est une cour partiale, politisée et manipulée par certains lobbys et grandes puissances qui se prennent pour juges et parties à la foi. C’est bien normal qu’on constate que les dossiers africains sont plus d’actualité devant cette cour car elle est majoritairement composé de pays africains qui pour bénéficier sans doute de certains avantages comme l’aide publique au développement ont été obligés de ratifier le traité de Rome et beaucoup d’autres traités qui viendrons par la suite se retourner contre eux. Actuellement les dossiers d’actualités qui sont devant cette cour impérialiste sont dans leur majorité des dossiers africains. On peut citer entre autres le cas de l’Ouganda ou 5 mandats ont été délivré par la CPI à l’encontre des principaux dirigeants de l’armée de résistance du seigneur (LRA), le cas de la République démocratique du Congo ou Thomas Lubanga, Germain Katanga et Mathieu sont détenu par la cour. C’est aussi le cas du Soudan ou 4 mandats ont été lancés à l’encontre de M. Harun, Kushayb et le président Al Béchir, c’est aussi le cas de la Libye ou des mandats avaient été émis contre le défunt Kadhafi, son fils Saif Al-Islam et le chef des renseignements Senoussi. C’est aussi le cas de la Cote d’ivoire avec le mandat contre Laurent Gbagbo et très récemment sont transfert dans une cellule à la Haye. C’est le cas aussi de la Centrafrique, du Kenya pour ne citer que ceux-là. On constate aisément qu’il s’agit d’une cour qui juge les africains qui sont dans leur majorité des innocents. Si l’on revient sur le cas de la Libye et de la Cote d’ivoire il s’agit-là d’une ingérence flagrante dans ces pays qui se sont libérés du dictat des puissances impérialistes.
Cette cour est une cour qui n’est pas partiale car il y a beaucoup de crimes de par le monde en dehors de l’Afrique qui restent impuni. Selon l’article 5 du statut de Rome régissant la CPI, la cour a pour compétence de juger les auteurs de crimes de génocides, crime contre l’humanité, crimes de guerres, et les crimes d’agressions. À comprendre cet article et ses différentes interprétation on ne peut pas ne pas traduire Bush pour crime de guerre et crime contre l’humanité en Irak, en Afghanistan, on ne peut pas ne pas aussi juger Obama et Sarkozy pour crime de guerre, crime contre l’humanité et crime d’agression en Libye, en Côte d’ivoire, en  Afghanistan et en Somalie. Et s’il faut juger Laurent Gbagbo pour crime de guerre et crime contre l’humanité, il faut aussi juger Ouattara et Soro Guillaume pour les mêmes motifs car Gbagbo n’est pas celui qui a créé une rébellion, il n’a été qu’une victime. C’est le cas aussi en Libye dans la guerre qui a opposé le régime de Kadhafi aux puissances impérialistes, les rebelles du CNT et l’OTAN doivent répondre de leurs crimes. Il faudrait ainsi revoir cette justice internationale qui prend parti en fonction des intérêts des puissances impérialistes. Les africains doivent renoncés au traité de Rome et faire la promotion de nos institutions judicaires qui doivent être les seuls à traiter les affaires africaines. Il faut aussi ajouter que en jugeant les africains la CPI cherche à se faire une renommée, à mobiliser des ressources mais aussi à faire peur aux africains qui doivent rester dociles face aux grandes puissances. Nous ne saurons terminés notre article sans encore insister sur l’incompétence de la CPI pour juger les vrais criminels. Cette même cour qui avait émis un mandat contre Saif Al-Islam c’est cette même cour qui le laisse aujourd’hui entre les mains de ses ennemis qui finiront par le tuer comme son père. Et malgré tous ces ratés on nous parle de défense des droits de l’homme ou de justice internationale et d’un droit international qui s’avèrent être tous au service de la raison du plus fort et du plus riche.

@

1 commentaire:

  1. CPI=cour des pays impérialistes,c'est une cour aux ordres des grandes puissances

    RépondreSupprimer

Moctar le panafricain

Moctar Le Panafricain vous souhaites la bienvenue sur le blog jeunesse africaine,un blog pan-africaniste pour l'Afrique et par la jeunesse africaine pour être au cœur de l'actualité africaine et internationale.